Louis GANNE

 

Louis GANNE (1862-1923)

Un compositeur français

 

 

Contemporain du compositeur Claude Debussy, Louis Ganne, né quelques mois auparavant, fut un compositeur particulièrement populaire tout au long de sa carrière. Sa renommée tient aussi bien à son style élégant et sûr qu'aux différents genres où il excella, et où d'autres compositeurs ne s'aventurèrent pas : l'opéra comique et... la marche militaire !
Entre la guerre de 1870 et celle de 1914, la France compte des centaines de régiments. Chacun d'entre-eux dispose d' une formation musicale composée d'instruments à vent. A cette époque, dans chaque préfecture et sous-préfecture du territoire, les musiques militaires donnent un concert au kiosque le dimanche après-midi. C'est la belle époque du kiosque à musique, où la plupart des citoyens de nos provinces ont pu bénéficier d'un accès gratuit à la musique, et découvrir, pour la plupart, le répertoire classique par le biais des transcriptions pour musique d'harmonie. Du Nord au Midi, les marches militaires de Louis Ganne sont d'immenses succès populaires dont les paroles sont fredonnées par tous. Les programmes des concerts donnés au kiosque comportent principalement des transcriptions de musique classique mais surtout des œuvres contemporaines présentées au théâtre lyrique, opéra ou opéra comique. Dans ce genre, Louis Ganne signa plusieurs succès qui firent sa gloire et contribuèrent ainsi à son immense popularité.








 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louis Ganne naît à Buxières-les-Mines, petite commune de l’Allier, le 5 avril 1862.
La famille Ganne s'installe ensuite à Issy-les-Moulineaux, près de Paris, où Louis passe  son enfance et sa jeunesse. Au collège Saint-Nicolas, il reçoit son premier enseignement musical. Âgé de dix-sept ans, il compose à l'intention des Frères de Saint-Nicolas une Messe, dédiée aux religieux de l'établissement scolaire. Le Frère Engelbert présente Louis à Théodore Dubois, directeur du Conservatoire. Doté de belles dispositions pour la musique, le jeune Ganne intègre alors le Conservatoire où il étudie l’harmonie et la composition avec Théodore Dubois. Il obtiendra un premier Prix d’harmonie (1881), ainsi qu’un premier Prix d’orgue en 1882, dans la classe de César Franck.
Après ses études musicales au Conservatoire, Louis Ganne mènera de front une double carrière de compositeur et de chef d’orchestre.
Mélodiste distingué, Ganne acquiert une rapide renommée au théâtre, en signant des opéras-comiques dont le succès ne se démentira jamais, citons « Les Saltimbanques » (1899) et son chef d’œuvre « Hans, le joueur de flûte » (1906). Deux de ses marches militaires, écho de sa verve naturelle, « La Marche Lorraine » et « Le Père la victoire » feront figure de chant national patriotique.
A propos de ces deux marches assurément représentatives de la Belle Époque, il est à signaler que par un singulier paradoxe, elles se rattachent, l'une comme l'autre, moins aux circonstances qui les dictèrent qu'aux événements nettement postérieurs auxquelles elles sont associées. Ainsi le titre " Le Père la victoire " qui a fait naturellement songer à Clémenceau, avait vu le jour plus de trente ans auparavant alors que Sadi Carnot se préparait à présider la Troisième République. Il en est de même pour la " Marche Lorraine ", emblème sonore de la France Libre, composée un demi-siècle plus tôt à l'occasion de la XVIIIème fête fédérale de gymnastique de Nancy.

 

En qualité de chef d’orchestre Louis Ganne fut amené à diriger les orchestres des théâtres parisiens en vogue : « Folies-Bergères », « Casino de Paris » « Olympia » « Châtelet ». Tout comme son condisciple André Messager, Louis Ganne signa de nombreux ballets pour ces théâtres, dont  "Phryné " et la " Princesse au Sabbat ". Il dirigera également les concerts des « Bals de l’Opéra de Paris ». Belle occasion de rappeler la brillante carrière de chef d'orchestre de Louis Ganne, serviteur zélé de la musique française.
Signalons que Ganne dirigea en 1893 au Théâtre des Nouveautés le premier ouvrage scénique de Gabriel Pierné : la fantaisie lyrique " Bouton d'Or". Ganne fonde en 1905 l’Orchestre de Monte-Carlo, et s’installe à Monaco, se partageant dès lors entre la Principauté Monégasque et Paris. Il sera nommé président de la Société des Compositeurs, institution qui préfigurera la SACEM, de 1901 à 1903.

En dépit de deux divorces tumultueux, dont la presse de l’époque a largement fait écho, Louis Ganne est nommé Chevalier de la Légion d’honneur par décret du 14 janvier 1914.
Louis Ganne décède à  Paris, à son domicile de la Rue Brochant, le 13 juillet 1923.

En hommage au compositeur, la Ville de Paris, baptise la Rue Louis Ganne, située dans le 20ème arrondissement.











 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'occasion du 150ème anniversaire de la naissance du compositeur, Jean-Louis Couturier propose la réédition de l'oeuvre instrumentale du compositeur, présentée lors du Salon MUSICORA 2012.
La présente édition permettra aux musiciens et mélomanes d'apprécier, ou de découvrir, toute la sensibilité et la grâce naturelle de ce compositeur plein d'esprit.

 






 

        LE VAL FLEURI
Mélodie pour Saxophone alto & Piano (1888).

        VIEILLE CHANSON
Fantaisie-Gavotte pour Trompette (ou Cornet) & Piano (1888).

        ÉCHO LOINTAIN

Rêverie pour Clarinette & Piano (1888).

        LE CHANT DU PÂTRE
Pastorale pour Clarinette & Piano (1893).

 

        APPARITION

Mélodie pour Violoncelle & Piano (1904).


        PRIÈRE
pour Grand Orgue.

[Œuvre enregistrée sur CD "La route des Orgues vol. 14" par Olivier Vernet.]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







MARCHE NUPTIALE
Transcription pour Quintette de Cuivres
de Jean-Louis Couturier

http://www.semprepiu-editions.com/

PRIÈRE
Transcription pour Quintette de Cuivres
de Jean-Louis Couturier

http://www.semprepiu-editions.com/

MARCHE LORRAINE
Transcription pour Quatuor de Trombones
de Jean-Louis Couturier

→ Flex Éditions Musicales : http://www.flexeditions.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Édition commémorative

pour le 150ème anniversaire

de la naissance de Louis GANNE

→ Sempre Più Éditions :

http://www.semprepiu-editions.com/

L’œuvre instrumentale :

Le Compositeur :

Transcriptions :

"Andante et Scherzo" pour Flûte et Piano (Pei-Yu Lee, Flûte)

© Collection Jean-Louis Couturier

Tous droits réservés.

All rights reserved.

Alle Rechte vorbehalten.